Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Découvrez tous les secrets de l'industrie des jeux de société en lisant ce livre !

Créer un jeu de société : 30 conseils pour y arriver à coup sûr !

Créer un jeu de société : 30 conseils pour y arriver à coup sûr !

Créer un jeu de société est un projet qui nécessite du temps et de l'investissement. Pour réussir à créer votre propre jeu, voici une liste non-exhaustive de conseils afin d'être absolument certain d'aller au bout de votre projet. Beaucoup essaient et peu font véritablement le parcours jusqu'à l'édition finale. C'est la raison pour laquelle cet article, si vous souhaitez vraiment devenir auteur, est là pour vous rappeler les choses indispensables qui permettent de s'assurer la victoire !

 

Conseil n*1 pour arriver à créer un jeu de société

Payez tout par vous-même ! C'est un conseil un peu choc pour vous là tout de suite, mais nombre de créateurs en herbe s'attendent à ce que les choses avancent sans débourser le moindre centime. Ils prennent des images gratuites sur le net et se font un prototype assez grégaire et ils s'étonnent que le projet n'aille pas plus loin. Qui a envie de jouer avec des bouts de papier insérés dans des pochettes en plastique ? Certes, elles sont nécessaires lorsque vous testez votre mécanique et la rodez, mais honnêtement si vous en restez là vous n'avez aucune chance d'aller au bout véritablement de votre projet. Il faut investir dans bien plus, à commencer par les illustrations, personnalisées avec un dessinateur professionnel. Cela ne veut pas dire qu'il vous faut finaliser l'intégralité des 110 illustrations qui permettraient à votre jeu de marquer l'histoire ludique, mais vous devez investir pour dégrossir le projet et lui donner un look pro. Sans cela, vous finirez dans le mur, comme 95% des porteurs de projet qui ne vont pas au bout. C'est une réalité.

 

Conseil n*2 pour arriver à créer un jeu de société

N'attendez pas qu'un éditeur bouge le petit orteil pour vous ! Vous pouvez rester dans la file d'attente pendant 4 ou 5 ans chez l'immense majorité des maisons d'édition mondiales. Si vous ne prenez pas le taureau par les cornes pour faire de votre jeu un vrai succès, alors vous n'avez rien compris à ce qui peut vous permettre de gagner énormément de temps et d'efficacité. Il faut avoir une attitude de vrai entrepreneur et s'assurer que votre projet va prendre le chemin des étals. Pour cela il y a plusieurs méthodologies, mais l'une d'entre elles est de faire une campagne de financement participatif pour réussir à trouver votre public en direct et préfinancer le premier tirage. C'est votre meilleure chance d'être certain d'avoir une vraie boîte finalisée et éditée d'ici ces prochains mois. Le reste appartient à l'ancien monde. Envoyer des emails sur une boite de "contact" générique d'une maison d'édition ne vous ramènera strictement rien. Vous perdez votre temps. Votre message va être lu par un stagiaire qui n'a au mieux joué qu'à quelques dizaines de jeux dans sa vie. Vous voulez être jugé par ce profil junior ? Ne jouez pas la destinée de votre pépite ludique sur un coup de dé. Balancer votre projet comme cela dans la nature, c'est miser sur la chance. Cela ne fonctionne pas ! Pour finir dans les mains d'un vrai décideur et s'assurer qu'il y joue, et bien la seule méthode valable dans la vie est d'aller le chercher à la force de votre courage et de le faire s'asseoir à votre table. Cela peut se passer lors d'un salon mais cela peut aussi arriver si vous provoquez un rendez-vous ou une rencontre véritablement physique. Déplacez-vous, rencontrez humainement les gens. C'est la seule façon de vraiment faire aboutir des négociations. Sinon, vous faites le choix des losers qui perdent de précieuses années de leur vie ludique à attendre, en pleurnichant sur leur création qui finira par prendre la poussière. Vous êtes un profil proactif ou vous préférez être dans la passivité et dans l'échec ?

 

Conseil n*3 pour arriver à créer un jeu de société

Arrêtez de lire les médias et autres forums spécialisés de ce secteur ! Ils n'ont aucune indépendance dans l'immense majorité des cas et vous n'avez rien à en attendre. Ne trainent dans ce genre de lieu que des profils aux intérêts économiques biaisés. Cela ne vous intéresse pas et vous n'êtes pas là pour ce genre de mini guéguerre. Le marché est désormais en ligne, accessible de tous ! Il vous suffit d'investir dix euros par jour sur Google Adwords et vous êtes déjà en train de batailler avec les plus grands avec déjà des centaines de profils de joueurs qui viennent découvrir votre page. En investissant 1000€, vous pouvez assez aisément faire venir 10.000 français aimant les jeux de société sur votre site. Je l'ai déjà fait personnellement à de très nombreuses reprises. Un coût d'acquisition de 10 centimes par visiteur est parfaitement réalisable et très simple à mettre en oeuvre. Si vous vous formez au copywriting, vous pouvez créer des landing pages qui ont des taux de conversion stratosphériques. A quoi bon rédiger un communiqué de presse et attendre que là encore le "petit bonheur la chance" fasse son effet ? Vous allez tout simplement perdre des trimestres entiers à vous morfondre pour de mauvaises raisons car aujourd'hui il n'y a plus aucun péage à la réussite ! Vous créez une boutique en ligne en moins de 5 minutes, vous lancez une campagne sur Google en moins de 3 minutes. Honnêtement, c'est vraiment très bête à mettre en place. N'importe qui peut y arriver. Vendre un jeu de société à plusieurs centaines d'exemplaires sans être connu de personne, c'est faisable là la semaine prochaine, sans être Superman ! Pour monter à plusieurs milliers d'exemplaires vendus, il va vous falloir vous structurer et cela demande du vrai travail, mais l'enjeu de ce présent article est de vous rendre acteur de votre lancement et vous permettre de réussir pour de vrai votre édition, sans rien attendre de personne !

 

Conseil n*4 pour arriver à créer un jeu de société

Arrêtez de croire que l'avis des experts à un quelconque poids sur le devenir de votre projet ! Ils n'en savent strictement rien ! C'est le genre de gourous qui vit dans la pure réactivité et qui auraient prédit l'invasion des anglais au 18ème siècle après avoir vu des archives traitant de la guerre de cent ans. Les gars qui s'opposent à votre réussite, écartez-les ! Ils sont qui pour vous dire que votre jeu ne mérite pas d'aller au bout ? Prenez leur catalogue de jeux édités et voyez le nombre de "nanards" qu'ils sont allez faire fabriquer (en Chine de surcroit!) Très franchement, mieux vaut aller au bout de votre projet et ne rien attendre de personne, que de se dire que ces devins ont la science infuse et savent tout sur tout. Certains reconnaissent volontiers que leurs meilleurs succès étaient selon eux les pires jeux qu'ils aient jamais vus. C'est dire le niveau de chance qu'ils ont finalement eu dans la vie ! En fait, la seule leçon à retenir c'est qu'ils sont allés au bout du projet d'édition ! Ce qui leur a permis d'engranger de vrais billets sonnants et trébuchants, c'est le fait qu'ils aient édité et véritablement sorti le produit. Comment voulez-vous réussir à vendre si vous n'avez rien à vendre ? Vous avez envie de faire "monter la sauce" (ou la mayo pour ceux qui préfèrent les véritables frites nordistes) sur du vent sans rien derrière ? Soyez sérieux deux secondes : la seule vérité est celle du porte-monnaie ! Les gens achètent votre jeu de société ou ils ne l'achètent pas. Il n'y a pas un monde où les gens se disent "Chouette, ton jeu est vraiment trop cool et je te soutiens à fond" et où derrière le gars ne sort pas son billet pour acheter le produit. Les gens qui ne paient pas pour un projet qu'ils trouvent a priori sympa et bien en réalité ils ne sont pas si convaincus que cela ! Vous n'avez pas une pépite ludique en main si la seule chose qu'on vous demande c'est de faire découvrir le jeu autour d'une table, gratuitement et sans aucune contre-partie. Les vrais succès, les gens se les arrachent et vont les acheter. Ils veulent leur boîte ! Par conséquent, n'attendez rien des gens qui ne viennent là qu'en commentateurs. Ce sont des amuseurs de cirque et ils vous font perdre votre temps. C'est le cas de toute personne qui vous demande d'ailleurs une boîte gratuite, soit pour tester, soit pour faire éventuellement un post sur un réseau social et qui ne sera vu que par très peu de personnes au final. Des profils comme cela il y en a de plus en plus. En claquant un mini budget sur un moteur de recherche, vous faites 100x plus de trafic qualifié qu'en attendant que le "buzz" se mette en place naturellement autour de votre projet. Il y a des milliers de jeux qui sortent chaque année. La concurrence gagne car elle investit sur les bons leviers d'acquisition !

 

Conseil n*5 pour arriver à créer un jeu de société

Vendez sur Amazon ! C'est un peu à contre coeur que je l'écris mais c'est une réalité. On n'est pas là pour les états d'âme et on se fiche des avis personnels. Personnellement, je suis anti-Amazon et n'y vends pas mes produits conçus sous le nom de la marque "Le Jeu Français". Je continuerais à fabriquer en Allemagne, j'y mettrais certainement mes produits. Mais là pour du Made in France, je suis un cahier des charges personnels qui me tient à coeur. Mais ce débat on s'en contre-fiche ici. Pour avoir des résultats explosifs, il faut vendre là où les acheteurs se trouvent. Sur Amazon, en un clic les gens remplissent leur panier virtuel et commandent. Aucune barrière, beaucoup d'impulsivité. C'est là qu'il faut être ! Toute une nouvelle génération d'entrepreneurs ludiques a réussi des énormes coups en débarquant sur Amazon ! Des dizaines de milliers de boîtes écoulées rien que sur ce canal unique et uniquement sur la France ! Vous imaginez comme cela fait bondir les mastodontes qui verrouillent le secteur ? Ces nouvelles générations ne passent plus par eux et s'assurent des succès totalement indépendants, sans souffrir des "petites sélections entre amis". Mais quel pied de nez absolument exquis ! Honnêtement quand je vois cela, je jubile personnellement ! Quelle leçon d'Entrepreneuriat donnée à tous ceux qui se faisaient un plaisir de créer des péages totalement "fake" et bien entendu à leur seul avantage. Le Digital possède cette force que personne ne peut plus mettre de bâton dans les roues à ceux qui ont vraiment l'énergie et la détermination de réussir par eux-mêmes !

 

Conseil n*6 pour arriver à créer un jeu de société

Mettez une deadline proche ! La plupart des projets s'enlisent car dans l'univers des jeux de société  la saisonnalité est très forte. C'est un gros désavantage pour la créativité. Grosso modo les éditeurs n'ont plus aucune bande passante sur la seconde moitié de l'année car ils ont le nez dans le guidon pour écouler leurs stocks. C'est vital pour eux. L'immense majorité des ventes se font durant Noël. S'ils se ratent c'est potentiellement la fin pour eux car leurs assises financières sont généralement très restreintes, à quelques exceptions près. Les maisons d'édition sont généralement de toutes petites structures : quelques salariés, quelques millions d'euros de chiffre d'affaires, un résultat net finalement très faible car le taux de marge dans cette industrie est faible et le modèle ne possède aucun véritable récurrent sous forme d'abonnement comme pourrait le faire un Netflix qui s'assure que chaque mois des rentrées bien fraiches sont automatiques, quel que soit le contenu créatif livré. Dans les jeux de société, il faut ré-acquérir ses clients à chaque nouveau jeu. Les goûts et les couleurs. Certains joueurs préfèrent les gros jeux, d'autres les jeux légers et d'ambiance. Compliqué de pouvoir satisfaire tout le monde. Et puis lorsqu'un jeu est acheté, il n'y a plus de chiffre d'affaires à faire dessus. A l'inverse du jeu vidéo où les joueurs jouent désormais en streaming en mode compétition et e-sport, dans l'univers du jeu de société le chiffre d'affaires s'arrête dès que la boîte est achetée. Très souvent, elle n'est même pas utilisée. Nombre de jeux restent dans leurs emballages sans être ouverts. Vous seriez très vite de voir les placards des acheteurs et des joueurs. Certains appellent cela la pile de la honte car ils ont acheté compulsivement et n'ont jamais organisé une partie derrière, d'autres oublient tout simplement ce qu'ils ont acheté. Vous seriez vraiment extrêmement désarçonné si vous voyiez la réalité du terrain. Les jeux de société souffrent du mal bien connu des l'univers des "cadeaux". Une très grosse partie des achats est réalisée pour des anniversaires ou pour Noël. Résultat des courses, les enfants n'ont pas forcément la même envie que les adultes et de surcroit personne ne leur apprend la règle du jeu qu'ils viennent de recevoir. Du côté des achats par des adultes passionnés, le fait d'avoir du mal à organiser des soirées et de rassembler des joueurs explique tout simplement le problème des jeux jamais utilisés. Certains manquent de temps pour lire les règles des jeux qu'ils viennent d'acquérir. Ils ne se mettent pas dans les conditions de pouvoir le faire découvrir à d'autres joueurs. C'est un univers complexe. Il y a clairement la barrière de la règle. Pour revenir au sujet de la deadline, la principale chose à retenir c'est que cela ne sert à rien d'attendre. Le reste du tunnel de distribution est tellement rempli d'obstacles que si vous-même tardez à éditer votre jeu, alors vous ne verrez jamais le moindre billet débarquer dans votre portefeuille. Une deadline proche est la garantie de faire aboutir concrètement vos projets. Donnez-vous trois semaines. Il n'en faut pas plus pour finir un jeu. Si vous mettez plus de temps, c'est que vous n'êtes pas à temps plein dessus et que vous vous éparpillez en croyant que ce "side project" peut très bien se gérer en dehors de toutes vos autres occupations, professionnelles ou extra-professionnelles et familiales. C'est un signal d'alerte que de vous dire que vous êtes en incapacité de tout terminer là avant la fin du mois. Pour la plupart des jeux, un illustrateur à temps plein peut réaliser tous les dessins nécessaires en moins de deux semaines en étant totalement concentré sur sa tache et pleinement motivé. Malgré la lourdeur de la tache, il faut savoir s'investir à fond et franchir ce cap une bonne fois pour toute. Vous vous créez des fausses excuses ensuite quand ce délai est passé et que vous cherchez une échappatoire pour repousser l'échéance de votre projet. Si vous estimez que trois semaines c'est beaucoup trop court, c'est que vous n'êtes pas encore au niveau. Il n'y a aucune raison de ne pas finir un projet dans ce délai !

 

Conseil n*7 pour arriver à créer un jeu de société

Pensez cadeau ! Oui, vous avez lu ci-dessus une réalité à connaître absolument : plus de la moitié des jeux sont achetés pour être offerts à une autre personne ! Par conséquent vous devez cibler non pas le joueur final mais la sensibilité de l'acheteur ! C'est une chose totalement différente ! Vous devez par conséquent créer des marronniers : des jeux qui se vendent bien au printemps, des jeux qui se vendent bien pour Halloween, des jeux qui se vendent bien pour des enterrements de vie de garçon ou de jeune fille en été, des jeux avec des pères noël et des cerfs pour les fêtes de fin d'année... Il faut faire marrer l'acheteur qui prend votre boîte en main. Le titre joue un rôle clé mais la thématique et la manière dont vous la traitée est tout aussi importante. Un cadeau c'est un choix qui met en danger l'acheteur. S'il se trompe, il fera chou blanc. Et il n'en a pas envie ! Votre packaging doit être alléchant ! Il est presque même plus important que votre mécanique de jeu. C'est dire ce qui pèse véritablement dans un acte d'achat ! Dans les jeux de société, les gens ne savent pas quoi acheter en règle générale. Ils ne suivent pas l'actualité puisque cela ne passe pas au JT de 20h et qu'en dehors de quelques microscopiques officines obscures qui tournent des vidéos "amateur" dans un format suranné et fortement biaisé pour les intérêts de leurs différents actionnaires ou sponsors principaux, il n'y a personne de véritablement charpenté et fin pédagogue pour présenter les nouveautés et intéresser le véritable grand public. Voyez la différence entre la sortie d'un jeu vidéo et celle d'un jeu de société. Récemment le jeu Age of Empires IV est sorti et tous les médias en ont parlé. C'est un excellent jeu mais il ne rivalise pas forcément avec les meilleurs jeux de stratégie sur plateau. Les interactions humaines sont bien moindres et à part faire le rat de laboratoire et être obligé de cliquer sur sa souris 10 fois par seconde, on ne discute pas vraiment pour fomenter tel ou tel mauvais coup face à un autre adversaire avec un de ses alliés. Quand on fait un cadeau, on veut aussi respecter un budget. On ne va clairement pas acheter un jeu à 60€ ! Le jeu vidéo par exemple est bien moins marqué par les achats de ce type. Les passionnés achètent pour eux-même. Ils n'achètent pas pour contenter le petit cousin. Le jeu de société c'est autre chose. On vient dîner chez quelqu'un, on amène un petit cadeau à offrir pour pimenter la soirée. On glisse un jeu coquin sous l'oreiller pour la St Valentin. On fait rêver les enfants en leur offrant le dernier exemplaire du Monopoly dans une version Star Wars. Si vous voulez réussir, faites en sorte de réfléchir "licence" au plus vite. Plaquez votre mécanique de jeu sur une thématique qui pourra intéresser une énorme marque internationale. Si elle accepte de vous autoriser à exploiter ses droits, alors vous pouvez monter très vite dans les tours et convaincre de grands distributeurs de vous réserver plusieurs dizaines de milliers de jeu d'un coup. Certaines maisons d'édition récentes et jeunes ne se spécialisent que sur ce créneau. Appuyée de gros influenceurs, elles font des centaines de milliers de ventes en quelques trimestres. C'est proprement ébouriffant. Les "vieux de la vieille" barbus du secteur en perdent leurs rasoirs rouillés.

 

***

 

La suite de cet article sera diffusée progressivement sur cette même URL. Vous pourrez y revenir dans quelques jours pour voir la suite des conseils si le sujet vous intéresse. Mettez-la en favori dans votre navigateur et revenez dessus régulièrement si vous voulez progresser dans votre démarche et réussir à créer votre succès ludique personnel !

 

 

Créer un jeu de société : 30 conseils pour y arriver à coup sûr !
Vous avez aimé cet article ?

Vous aimerez très certainement les 7 articles suivants :

1-Créer une maquette de jeu de société : cliquez ici !

2- Les chiffres du marché des jeux de société : cliquez ici !

3- Créer un jeu de société et le faire éditer : cliquez ici !

4- Créer un jeu de société : les 10 erreurs à éviter ! cliquez ici !

5- Auto-éditer un jeu de société : cliquez ici !

6- Du prototype au jeu de société édité : cliquez ici ! 

7- L'Etude complète sur le secteur des Jeux et Jouets avec tous les chiffres : cliquez ici ! 

8- Découvrez le livre 'Tous les secrets de l'industrie du jeu de société" : cliquez ici !

 

Envie d'en savoir plus sur l'univers de la conception des jeux de société ?

 

Découvrez le livre de 300 pages intitulé "Tous les secrets de l'industrie du jeu de société" à tarif unique et exclusif sur Pépites Ludiques.com de 29,90€ TTC (Règlement par chèque et facture disponible)

 

Si vous êtes un futur auteur ou un jeune auteur qui se micro-édite seul, ce livre vous permettra d'avancer dans vos démarches en obtenant des informations concrètes pour vos futures démarches. Il a été rédigé par moi-même, fondateur de ce blog et fondateur de la maison d'édition Le Jeu Francais. J'ai édité 9 jeux au total, pour information.

 

En contenu exclusif, vous y découvrirez tous l'envers du décor de cette industrie si particulière, trustée par quelques acteurs. Des révélations chocs !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :